21/07 ~ Place de la République, Veynes ~ Vins et pianos transformés

Place de la République à Veynes, 18h

Métamorphose du piano et mélodie du vin

~évènement in situ, in progress, participatif…et possiblement métamorphosant~

On connaissait la métamorphose de Narcisse en fleur et celle de Gregor Samsa en scarabée; voici celle du piano! Une transformation beaucoup moins tragique et des plus esthétiques puisqu’elle redonne vie à ses pianos oubliés et délaissés, dans une caresse, un martelage et un démontage de leurs notes un tantinet différent…

En 2014, certains étaient déjà revenus à la vie épousant les styles de leurs plasticiens.  On attend avec délice le cru 2017; ou plutôt « les crus 2017 » puisqu’ils seront quatre artistes – Marie-Sophie Koulischer, Michaël Relave, Emilie Teillaud, et Gaëlle Deferaudy – à se voir associer un vin à leurs pianos-univers respectifs par Vinomelody, spécialiste quant à lui de la métamorphose du raisin.

Mais ne pensez pas que ces métamorphoses restent secrètes…si le vin a besoin de sa cave; les pianos et leurs plasticiens seront eux, chaque matin, livrés aux yeux de passants et public qui pourront venir les observer mais aussi toucher du bois sur un cinquième instrument.

A observer et tâter tous les matins du 13 au 20 juillet sur la Place de la République à Veynes….et à déguster le 21 juillet au vernissage!

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Marie-Sophie Koulischer

Plasticienne de la nature, Marie-Sophie Koulischer révèle l’art sans artifices. Formes, couleurs et matières qui l’inspirent sont celles de la région du Buëch où elle s’est établie depuis presque 30 ans maintenant. Un univers où la délicatesse éphémère du brut devient art et raconte des histoires…

En voir plus ici!

Mickaël Relave

« Légèreté et paradoxes sont au programme de ses œuvres originales qui parviennent, sans cesse, à nous surprendre », nous annonce une biographie de l’artiste.  Sculpture phosphorescente, cœurs et photo-peinture…Insolites en effet, les formes que prennent son imagination montrent déjà le fugitif devant la norme.  Des formes où la femme, « mythe et poème », en est le fil commun, tout en courbes et couleurs et…on ne vous en dit pas plus!

Découvrir un peu du mystère sur son site!

Emilie Teillaud

Il y a du Klimt dans ses illustrations, tout en mouvement, en chair et de corps entremêlés! L’œuvre d’Emilie, jeune artiste lyonnaise, est charnelle, onirique, intime; faite de bleus, mauves et or, faites de paupières closes, et bras ouverts qui semblent prêts à venir nous bercer.

Entrez dans son univers par !  

Gaëlle de Feraudy

« Une bidouilleuse de fil de fer, papiers, panier à salade, miroirs cassés et autres objets de pacotille qui occupe ses mains et sa tête à ses heures perdues »; c’est ainsi que se décrit Gaëlle de Feraudy…Et bien, on est heureux qu’il existe encore des « heures perdues » car retrouvé(e)s devant ces « machins-tortillés-qui-ne-valent-pas-grand-chose », notre œil en pense tout autrement!  Sous ses doigts, ce fil de fer qui se balance et déhanche objets insignifiants donne vie à d’étonnants mobiles, scènes du quotidien comme oiseaux exotiques en un équilibre digne d’un fildefériste, gracieux et aérien.

&

Vinomelody

On ne présente plus Vinomelody – ou le chant du vin sans Bacchus à la lyre… ou doit-on?  « Caviste et fin gastronome » tel qu’il se présente lui-même sur son site, Philippe Rodriguez alias Vinomelody- est avant tout un artiste: nous extirpant de notre paresse gustative sans extravagances insensées, nous offrant le temps d’un vin plus qu’une occasion de boire (hips!) ; une occasion de tisser des liens avec un territoire.

***

Repli au Café du Peuple en cas de pluie

Participation libre

 

Publicités